5 Choses à savoir sur la Faïencerie de Pornic et le bol breton

Pornic, son port, son château, sa plage... et son fameux bol à oreilles ! Voici 5 choses à savoir sur la faïencerie de Pornic et l'incontournable Petit Breton, le bol-prénom au liséré bleu que les vacanciers s'arrachent !

Le bol Breton

1. Le bol de Pornic à des origines lorraines et non bretonnes

Beaucoup l'ignorent, mais les décors sur faïence de Pornic puisent leur source en Lorraine et non pas en Loire-Atlantique, comme on pourrait le supposer. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la famille Dryander propriétaire de la manufacture de Niderviller en Moselle (l'une des plus anciennes faïenceries de Lorraine) se réfugie à Pornic. En 1947, Émile Dryander décide s'installer à Pornic et fonde la Manufacture Bretonne de Faïences Artistiques MBFA. Un coup de bol pour la population puisque la manufacture recrutera, dès son ouverture, près de 90 de personnes sur de simples tests de dessin !

2. Les faïences de Pornic sont entièrement peintes à la main

Héritière d'un savoir-faire artisanal unique, ancrée dans la plus pure tradition des métiers d'art, la faïencerie de Pornic est l'une des dernières fabriques à ne produire que des pièces uniques, toutes peintes à la main. L'émaillage et les décors sont réalisés sur place par des mains expertes. Une tradition qui remonte au XVIIIe siècle et que la manufacture de Pornic partage avec la Faïencerie HB-Henriot à Quimper, dans le Finistère. D'ailleurs, les deux faïenceries ont chacune leur propre bol orné de personnages ! Mais alors, comment les distinguer ?

3. Le bol de Pornic ressemble à s'y méprendre au bol de Quimper

Pour savoir si vous avez entre les mains un bol de Pornic ou de Quimper, il suffit de jeter un coup d'oeil au fond du bol. Si vous voyez les "Petits Bretons" de face, il s'agit d'un bol-prénom de Pornic. À Quimper, les personnages en costume sont représentés de profil. Facile ! Quant au motif "Petit Breton" de Pornic, il est né dans les années 1950 sous le pinceau de Raymond Cordier, un ancien coiffeur devenu chef de l'atelier de décoration de la faïencerie.

4. Il faut près d'un an pour maîtriser l'art de la peinture sur faïence

Il faut une formation très longue, entre six mois et un an, pour maîtriser l'art et la manière de reproduire chaque lettre, motif et décor. Au total, douze décoratrices travaillent au pinceau et à main levée, selon un savoir-faire transmis de génération en génération. Des visites guidées des ateliers sont proposées toute l'année. L'occasion de découvrir l'envers du décor, les différentes étapes de fabrication et l'art de la peinture sur faïence. (visite gratuite, réservation)

5. On peut peindre notre propre petit bol à oreille

Dans l'atelier de la boutique, les visiteurs les plus inspirés peuvent créer leur propre pièce en faïence et peindre eux-mêmes les motifs de leur futur plat, bol ou assiette. La Faïencerie se charge de l'émaillage et de la cuisson de votre oeuvre ! Revenez quatre jours plus tard et vous voilà l'heureux propriétaire d'une création unique et originale. Un super souvenir à ramener de ses vacances en camping à Pornic !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Publié le : 22/10/2019
< Retour au Blog