"La Côte d'Amour à vélo" (2/2) : La Vélocéan de Saint-Nazaire à la Presqu'île de Guérande

Après Saint-Brévin-les-Pins, Pornic, la pointe Saint-Gildas et la baie de Bourgneuf, dernière partie de notre article consacré à vos vacances sur la Vélocéan en Loire-Atlantique. Ce mois-ci, on découvre Saint-Nazaire et l'estuaire de la Loire, Pornichet, la baie de La Baule et les marais salants de Guérande...

Camping Velocean

Le pont de Saint-Nazaire à vélo : mission impossible ?

Avant de partir, voici ce qu'il faut savoir avant d'entreprendre la traversée du pont de Saint-Nazaire à vélo :
La circulation des vélos sur le pont de Saint-Nazaire (3 km de long) est fortement déconseillée, car très périlleuse. Le trafic est souvent très dense, avec jusqu'à 35 000 véhicules par jour en plein été ! En cas de vent supérieur à 80 km/h, la circulation est interdite aux cyclistes.

Heureusement, une navette permet de traverser le pont en toute sécurité avec son vélo entre Saint-Brevin et Saint-Nazaire. La ligne 17 du réseau Lila dispose en effet d'emplacements réservés aux vélos.
Liaison régulière dans les deux sens toute l'année (gratuit en été). Consulter les horaires

Après avoir franchi la Loire, tout commence à Saint-Nazaire

- De Saint-Nazaire à La Baule : 29 km (1h55)

Vous avez survécu à la traversée du Pont de Saint-Nazaire ? Profitez de votre escale pour visiter la ville. Dès que le soleil se montre, la promenade du front de mer, récemment réaménagée, est prise d'assaut par les touristes à vélo, les promeneurs et les joggeurs. La statue monumentale que vous apercevrez en front de mer s'appelle "le monument américain" ou "le Sammy" pour les intimes. Si vous avez le temps, programmez une visite à bord d'Escal'Atlantic, un étonnant musée consacré à la grande épopée des paquebots transatlantiques.

Entre Saint-Nazaire et Pornichet, la Vélocéan emprunte une petite route à l'intérieur des terres nazairiennes. En chemin, les curieux de nature feront une halte à l'étang du bois Joallan tandis que les passionnés de Préhistoire s'arrêteront au tumulus de Dissignac, un tombeau mégalithique vieux de plus de 6 000 ans. Après quoi, il est temps d'enfourcher sa bicyclette et de reprendre la route. Prochaine étape : la baie du Pouliguen et La Baule !

De La Baule-Escoublac à la cité médiévale de Guérande

- De Pornichet à Guérande : 17 km (1h10)

Après un passage dans la forêt d'Escoublac et quelques tours de roue supplémentaires, voici la baie de La Baule, membre du Club très fermé des plus belles baies du monde ! On en profite pour découvrir les charmes de cette station balnéaire chic et huppée de la Côte d'Amour : les jolies villas Belle Époque, le casino, les palaces, les boutiques de luxe et les restaurants branchés.

On aborde ensuite les marais salants qui marquent l'entrée de la presqu'île de Guérande. Une visite guidée des salines sera l'occasion de découvrir le métier de paludier et le fonctionnement d'un marais salant d'où l'on extrait la délicate Fleur de Sel, l'Or blanc de Guérande. Héritage ancestral, le sel de Guérande a assuré pendant des siècles la prospérité de la cité, d'où son nom "Gwenrann" qui signifie "Pays Blanc" en breton.

À présent, remontez en selle et suivez la voie verte qui monte tout doucement à l'assaut du coteau de Guérande. Quelques kilomètres de marais encore et nous voyons poindre à l'horizon les remparts de la cité médiévale de Guérande. À découvrir : la porte Saint-Michel, la Collégiale Saint-Aubin, l'église Notre-Dame-la-Blanche ou encore la chapelle Saint-Michel. Une belle découverte que nous vous présenterons plus longuement dans un prochain article !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Publié le : 03/09/2019
< Retour au Blog